AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Atréides

Aller en bas 
AuteurMessage
Haven

Haven

Messages : 894
Date d'inscription : 24/06/2009
Age : 54
Localisation : IdF

Feuille de personnage
Nom Usuel: Haven
Age: 38
Classe: Fermière

MessageSujet: Les Atréides   Ven 3 Juil - 4:13

La lumière diminue. On dirait que cet astre dont nous ignorions l’existence il y a encore peu de temps, se cache, épuisé par une rude ballade solitaire à travers le vide. Il doit être bien seul... Je range mes verres, il n’est plus temps de coucher par écrit les idées saugrenues qui me passent par la tête. Il y a tellement de questions sans réponses, que cette frustration immense qui m’enserre le cœur m’empêche presque de respirer. Comme si savoir, le savoir, pouvait être source de bien-être, qui sait. Dans cette lumière qui faiblit, je baisse le regard. Ils sont là, eux aussi, couchés dans la pénombre.

Voilà des années, si on m’avait dis que ma solitude prendrait fin, j’aurais ri. Aujourd’hui je les regarde dormir, le sourire aux lèvres. Nous, quelques pauvres humains que la déchirure de notre monde fait souffrir bien plus que la guerre. Je ne sais encore pas comment notre rencontre à pût avoir lieu. Pourtant j’y étais. Peut être suis-je trop aveuglée par la joie de n’être plus seule sur ma route, à tel point que le temps ancien s’est effacé. Peut être est ce là aussi la raison qui nous pousse, tous, à nous mettre à sa poursuite.

La guerre. Voilà bien notre cauchemar. Et si elle nous fait suffisamment peur, elle nous envoute et guide nos pas. Un lien étroit nous rassemble pourtant avec une si grande force. Cette envie de savoir. De trouver des réponses. Cet immense rêve, d’un jour avoir la preuve, que la mort de nos familles et de nos amis était inutile. La preuve que cette guerre n’est pas la bonne. Il existe des réponses quelque part. Tout mon être tremble à cette idée, et pour un peu je pourrais laisser l’Ether me guider. Mais peut être est ce déjà le cas. Et si personne ne sait, alors nous irons trouver AION lui-même, dûssais je pour cela vivre tous les enfers. Et je sais qu’ils seront là, eux aussi, à mes cotés.

Aujourd’hui nous avons assisté ébahis au passage d’une troupe de Daevas au dessus de nos têtes. Ils disparurent en quelques secondes par delà les collines et la portée de nos yeux. C’était comme un message, un signe. Nous nous somment regardés, aucun son n’est sorti de notre bouche, et pourtant. Un simple signe de tête, un sourire amer et plein d’espoir, nous savions ce que nous avions à faire. Devenir comme eux. Mais pas pour tuer nos frères Asmodiens. Parce que si au moins quelques uns d’entre nous étaient capable de rejoindre les élus, alors peut être, qui sait, aurions nous des réponses. De là-haut il est possible que les choses n’aient pas la même apparence … Notre errance désormais avait un but, Sanctum.

AION notre dieu créateur. Toi qui fît don de tant de choses pour que nos paupières fragiles s’ouvrent sur un monde doux et paisible. Bercé de la lumière de la tour qui était l’unité, le lien. Toi qui a crée tant de choses pour que la vie ait un sens. Et même si jadis peut être des erreurs furent commises, tu reste celui qui sait. Éclaire nous, éclaire notre errance de ton regard bienveillant, ainsi nous pourrons trouver ce que nous cherchons. Et peut être … Oui peut être enfin vivre notre éternité dans le soulagement.

Il me vient soudain une idée folle. Et si dans notre quête, nous rencontrions d’autres humains enfermés dans le carcan de l’ignorance. D’autres humains, que la déchirure de notre monde fait souffrir au combien plus douloureusement que la guerre. Cette guerre qui n’est pas la bonne. Et qui sait si un jour, un jour qui pourrait être mon dernier, qui sait si se jour nos voix ne serons pas entendus, et l’unité enfin retrouvée. Hum, il est temps que le sommeil me prenne dans ses bras, mon cerveau se fatigue de vivre dans ma tête …

Demain, les Atréides seront de nouveau en chasse. Une chasse sans fin, peut être, mais pleine d’espoirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Atréides
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» muad'dib, la famille atréides envahie westeros de Tours
» [Tournoi W40K] séides d'Aazarh (LLN).
» débriefing du tournoi 40k des séides d'aazarh
» Commande du copain Coteaz04: des Répurgateurs pour Mordheim
» Meutre d'un Atréia sur un HirDeor durant un PNA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La salle commune :: Les Atréides :: L'histoire-
Sauter vers: